Les poudingues de Palassou

Niveau(x)
LYCÉE

THEMES : Erosion et Paysages / Métamorphisme / Sédiments / Tectonique

ACTIVITES

Echantillonner
Observer un affleurement
Observer un panorama
Tester, Mesurer, Modéliser
Visiter des sites aménagés

Données issues du terrain

Auteur

Laurent MARTIN (laurent.martin1@ac-toulouse.fr)

Présentation

schéma structural simplifié de la région

Sur le versant nord de la chaîne pyrénéenne, des Corbières à l’Atlantique, des dépôts détritiques continentaux succèdent aux derniers dépôts marins éocènes.
Ces dépôts sont constitués notamment des poudingues de Palassou, conglomérats éocènes à galets arrondis.
Ils sont le produit de l’érosion de la chaîne pyrénéenne située au sud; en outre, ils se sont déposés en même temps qu’ils subissaient des contraintes tectoniques: on parle de formations synorogéniques c’est-à-dire synchrones de la formation d’un relief.

localisation des arrêts (capture d’écran Google Earth)

Les affleurements se situent le long du ruisseau l’Arrêt qui entaille le cône alluvionnaire de Cieutat-Orignac.
Les 4 premiers arrêts sont accessibles depuis la ferme ‘La Bâche’ . L’arrêt n°5 est en contrebas du lieu-dit ‘Conques’.

Liste des arrêts

Liste des sites à proximité

Éléments d'interprétation / Activités

COURBES DE HJULSTRÖM
ECHELLE STRATIGRAPHIQUE SIMPLIFIEE AU SUD D’ORIGNAC

COUPE SCHEMATIQUE

1611

Le slider que vous tentez d'afficher n'existe pas

  • Extrait du BO n°8 du 13 octobre 2011 (programme de TS)

  • Scénario pédagogique
    Les modèles d’évolution d’une chaîne de montagne montrent qu’au cours du temps, les premières roches à l’affleurement sont essentiellement sédimentaires  puis les roches plus anciennes ou formées en profondeur affleurent à leur tour.
    On cherche à montrer que la formation des poudingues de Palassou est la conséquence de l’érosion de massifs pyrénéens dont les roches affleurantes étaient de plus en plus anciennes.Stratégie à mettre en oeuvre: comparer la diversité pétrographique de deux types de poudingues: un poudingue inférieur témoignant de l’érosion première de la chaîne et un poudingue supérieur, tardif, correspondant à un stade plus avancé de l’érosion des Pyrénées.
  • notice de la carte géologique de Bagnères de Bigorre (1:50000)
  • HOURDEBAIGT M.L.: Stratigraphie et sédimentologie des molasses synorogéniques en Béarn et en Bigorre (thèse)

 

Fichier Google Earth (kml) pour localiser les arrêts:

ANNEXES